• Amandine Broze et son TFE sur la Cité des Tchats

    amandine.JPG

    Travail de fin d’étude : « L’image du Tchat a contribué à redorer le blason chapellois »

    Amandine Broze est une souriante jeune femme de 22 ans qui vient de terminer ses études de bachelière à La Haute Ecole de Louvain en Hainaut.                                 .

    Bien qu’originaire de Bouffioulx, celle-ci avait, un peu par hasard, effectué un stage en communication au sein de l’Administration communale chapelloise il y a quelques mois et, c’est tout naturellement que lui est ainsi venue l'idée de rédiger son travail de fin d'étude sur le thème de l’imagerie de la Cité des Tchats.

    Ainsi, nous explique-t-elle, « Chapelle n’avait pas bonne réputation il y a une vingtaine d’année. Les affaires de négriers de la construction et d’abus de biens sociaux ajoutées à une petite criminalité locale avaient contribué à en faire une sorte de petit Chicago où l’on se cachait à la nuit tombée».

    Alors, explique-t-elle dans son mémoire, l’Echevin des fêtes de l’époque, feu Claude Straunard et le Bourgmestre Patrick Moriau avaient-ils voulu redorer le blason de la commune.

    Pour ce faire, ils avaient fait appel à l’artiste Xavier Pourbaix pour qu’il crée de nouveaux géants du laetare pour pallier au manque causé par la détérioration des anciens.

    Avaient rapidement suivis le personnage du Tchat, celui de Félix Sylvestrix, les costumes des Tchaplous et, dans la foulée, l’ordre des Tchats, lequel perdure depuis 17 ans.

    « Toute cette imagerie est parvenue à re-faire aimer leur commune par ses habitants et à drainer quantités de visiteurs lors de ses nombreuses festivités », ajoute-t-elle.

    Avec force chiffres et exemples concrets, un bon esprit de synthèse et de nombreuses coupures de presse tirées de votre quotidien préféré, cette désormais chapelloise de cœur nous explique le cheminement qui a débouché sur la commune telle qu’on la connaît aujourd’hui et s’aventure à en deviner le futur:

    « Pour moi, c’est positif », nous dit-elle. « Les chapellois sont fidèles à leur commune et à leur concitoyens. Des jeunes prennent la relève, tant en ce qui concerne le folklore que le commerce. Je crois que si l’opportunité de venir y habiter se présente, je n’hésiterai pas », conclut-elle.

    Précisons que, présenté par l’intéressée tout dernièrement devant un jury, le travail de fin d’étude, qui compte une centaine de pages, a reçu un très bon accueil et que celui-ci peut désormais être consulté à la bibliothèque communale de Chapelle ou vous être envoyé numériquement sur simple demande.

    Plus d’infos sur ce TFE ? Sonnez le 0494/780572  

     

     

  • Les mérites sportifs ont été attribués

    journée sport.jpg

    Evénement annuel devenu incontournable, la cérémonie de remise des mérites sportifs de l’entité chapelloise changeait cette année de cadre pour investir les locaux de la salle omnisports, tout récemment rénovée.

    journee sport 083.jpg

    C’est donc sur un parquet fraîchement posé que se tenaient les personnalités communales, provinciales et sportives et, surtout, les lauréats qui se voyaient récompensés pour leurs performances durant l’année écoulée. 

    Notons que les candidats avaient été suggérés par la population chapelloise qui pouvait, via un bon à découper dans le journal communal, faire entendre sa voix.

    journee sport 014.jpg

    En prélude à la remise des prix, un trophée particulier a été remis au Député provincial Richard Willame pour ses nombreuses actions en faveur du sport dans la région et à Chapelle en particulier.

    journee sport 061.jpg

    Deux prix du dirigeant ont été remis.

    C’est à titre posthume que le premier a été décerné à Guy Honorez, lequel a, durant une trentaine d’années, été le secrétaire du club de handball « L’entente du Centre Chapelle-La Hestre ».

    Le second est revenu à Jean Rigato qui œuvre depuis plus de 20 ans comme responsable du club de football « Amical vétérans Piéton »

    journee sport 064.jpg

    Le mérite sportif individuel récompensait, lui, la volleyeuse Lorena Cianci pour ses exploits notamment en Turquie, lors du championnat d’Europe avec l’équipe nationale cadette, ou au Pérou lors du championnat du monde, avec l’équipe nationale junior. La jeune femme évolue actuellement, de fort belle manière, au sein du club de Oudegem, en division d’Honneur.

    journee sport 078.jpg

    Côté mérite par équipe, c’est le club de football en salle « Futsal Piéton », représenté ici par Semin Yarol, qui remporte le trophée de l’année pour avoir remporté  le championnat provincial en quatrième division.

    journee sport 070.jpg

    Le prix de l’école de jeunes revient cette année au Royal Chapelle Tennis Club, représenté ici par Francis Lewillon. Ce club, qui se veut démocratique, organise des stages toute l’année et peut se targuer de compter pas moins de 70 enfants compétiteurs et 110 qui le deviendront probablement bientôt.

    journee sport 067.jpg

    Le prix de l’exemple revient à Carlo Carnoli lequel évolue au sein du club de « la palette trazegnienne ». L’homme, qui aura été le champion du Hainaut-Namur et du pays en catégorie « non classé », est l’initiateur du nouveau club qui va voir prochainement le jour dans la salle omnisports de Piéton.

    journee sport 068.jpg

    Enfin, le prix de l’espoir a été décerné à la toute jeune Chloé Leblicq qui excelle en gymnastique artistique et qui a été sacrée championne du Brabant wallon en division 1, en catégorie minime, et vice championne aux finales francophones de la Fédération Francophone de gymnastique à Wanze.

    journee sport 072.jpg

    La petite cérémonie protocolaire était, cette année, précédée par une impressionnante démonstration de Capoeira et s’est, bien entendu, clôturée par un bienvenu verre de l’amitié.

    journee sport 035.jpg

    Notons qu’avant tout cela se tenait, au même endroit, une longue journée du sport qui permettait à nos jeunes de nager, de suivre des parcours de psychomotricité, de s’adonner à l’aérobic, du VTT, de la pétanque et, succès de foule garanti, du mini-foot.

    journee sport 008.jpg

    Le tout était organisé par le Centre Sportif local « asbl Sport et Délassement » en collaboration avec l’Administration communale de Chapelle-lez-Herlaimont.

    journee sport 007.jpg

    journee sport 002.jpg

    journee sport 005.jpg

    journee sport 004.jpg

     

  • Sympathique, la 10e concentration d'anciens tracteurs de Godarville !

    343866_1.jpeg

    Agréable météo-surprise aidant, il y avait foule, dimanche dernier, dans les installations et les prés de la ferme Minne de Godarville, lesquels servaient de cadre à la dixième fête aux tracteurs anciens. 

    Cette année, l'organisateur, Lilian Yanssens, aidé de son équipe de bénévoles, avait mis à l'honneur la célèbre marque Case, résultat de sa fusion avec les sociétés Deering, Mc Cormick, Farmall et International.

    Afin d'illustrer l'histoire de la marque à travers le temps, une exposition de photos et autres documents décoraient le mur du vaste hall, lequel accueillait aussi des musiciens et danseurs de country et, bien entendu, l’indispensable bar. 

    Dans le pré, véritable émerveillement, on pouvait découvrir plus d’une centaine de tracteurs de tous horizons et de toutes époques tels ces véritables ancêtres datant du début du siècle dernier et munis de roues en fer garnies de crampons d'acier.

    Rappelons qu’à cette époque, les champs entouraient les fermes et que les tracteurs ne pouvaient pas circuler sur les voies publiques, ceci expliquant cela…

    Les plus beaux exemplaires connus de ces tracteurs sont entretenus avec amour par le collectionneur chapellois René Gistelinckx qui avait ici, notamment, amené un Deering particulièrement étincelant. 

    Quelques exemplaires de tracteurs monocylindres à boule chaude fonctionnaient aussi sur le site, laissant s'échapper un "poum - poum - poum" caractéristique qui leur donnait un charme tout particulier.

    En effet, des Lanz, Pampa, Landini et autres SFV illustraient cette technologie d’antan qui équipait les tracteurs de nos campagnes jusqu' à la fin des années 50, juste avant que les moteurs Diesel ne s’imposent définitivement sur le marché.

    Notons également un superbe char ancien avec roues à bandage ainsi que des outils aratoires, semoirs et moteurs fixes qui complétaient, avec quelques voitures anciennes, dont la célèbre Volkswagen « Choupette »,  cette exposition vivante qui aura fait le ravissement tant des connaisseurs que des profanes venus là pour goûter à un dépaysement garanti. 

    Remercions ici tout particulièrement Jean-Marc Pellissier, tractophile averti qui ne manquerait cette organisation pour rien au monde, lequel nous a donné de précieux éclaircissements sur les marques et les modèles des engins présentés afin de nous aider à rédiger cet article.

     

    Toutes les photos sont sur l'album

     

     

  • La 4e fête de la jeunesse a fait fuir les intempéries

    On nous prédisait une météo exécrable pour dimanche dernier.

    Des prévisions tellement alarmistes qu’Alain De Stercke, le Directeur, de la maison des jeunes du centenaire de Chapelle envisageait sérieusement de postposer sa quatrième (et non la troisième comme annoncé) fête de la jeunesse à septembre prochain pour éviter un flop (ou plutôt un plouf !) annoncé.

    Et, finalement, le miracle s’est produit: Un généreux soleil est venu darder ses rayons sur la place communale chapelloise et les superbes et imposantes structures gonflables de l’Espace Allison ont pu être gonflées pour la plus grande joie de nos jeunes qui, bouche à oreille aidant, ont rapidement investi, parfois grimés par l’organisation,  les lieux pour s’y ébattre autant que leurs forces leur permettaient.

    Bien entendu, comme lors de chaque édition, le bar (gonflable également) a, lui aussi, fait le plein de parents ravis de passer un si agréable moment un rafraîchissement à la main.

    "Je voudrais insister sur le fait que les fêtes de la jeunesse rentrent dans un programme complet au niveau de la jeunesse à Chapelle. La MJC dont je suis le président est l’acteur principal pour la jeunesse à Chapelle et, avec les infrastructures dont nous disposons, on développe de nombreux ateliers pour eux. Nous nous occupons aussi du Conseil Communal des Enfants, de la plaine de jeux, ect….

    C'est vraie politique de la jeunesse a travers la MJC" a tenu à préciser Bruno Scala, l'Echevin de la jeunesse et des sports.

     

     10062012 137.jpg10062012 114.jpg10062012 115.jpg10062012 116.jpg10062012 118.jpg10062012 121.jpg10062012 123.jpg10062012 136.jpg10062012 135.jpg10062012 130.jpg10062012 126.jpg10062012 127.jpg

    affiche Jeunesse-2012-1024.jpg