Les jeunes humoristes de l’école du rire de la MJC nous ont encore épatés !

005.JPG

Cette année encore, pour la quatrième fois, les jeunes humoristes formés par David Greuse (connu pour son personnage de Freddy Tougaux) et le carolorégien Sum ont réussi à nous étonner par leur talent, leur aplomb et leur esprit frondeur.

012.JPG

Il y a peu, ils étaient ainsi une demi-douzaine parmi ceux qui suivent les enseignements donnés par ces pros de la scène à, manifestement, au vu de leurs nouvelles performances, ne pas avoir perdu un morceau des ficelles données au cours de la saison.

036.JPG

Ainsi, dans des textes de leurs compositions reflétant la vie telle qu’elle est vue par nos ados (sexe, drague, rivalités, réseaux sociaux,…),Rosie, Haidi, Ilario, Séraphin, Jimmy et Fiorello ont-ils captivé un auditoire d’environ 60 personnes, certes, conquis d’avance mais très agréablement surpris par la qualité de ce qui lui était présenté.

002.JPG

Il n’y a pas à dire, le travail, ça paie! Non seulement, ces jeunes artistes gagnent en audace, en assurance et en efficacité mais une partie d’entre eux a déjà commencé à se voir engager par des groupements et autres gens du spectacle pour leur ouvrir d’autres horizons et ainsi leur mettre le pied à l’étrier dans des registres parfois très éloignés du stand-up qu’ils maitrisent si bien.

022.JPG

A ce stade, deux de ces jeunes ont déjà osé l’aventure hors leurs sécurisants murs avec, à chaque fois, un beau succès à la clé. Nul doute que ces adolescents qui « en veulent » ont un bel avenir artistique devant eux. Comme aime le dire le président de la MJC, l’échevin Bruno Scala, « cette école du rire est une première mondiale et je suis fier du résultat».

007.JPG

Au vu des rires qui fusaient lors de cette soirée, il y a effectivement lieu d’être fier de cette belle réussite.  

009.JPG

003.JPG

021.JPG

037.JPG

(article complet à lire dans "La Nouvelle Gazette" - Centre du 26 juin 2018)

Les commentaires sont fermés.