- Page 3

  • 2019 aura été une année exceptionelle pour notre Laetare !

    014 Les gilles joyeux ont 100 ans.JPG

    On avait craint que la météo ne soit pas avec nous mais c’est sous un ciel clément (sauf le mardi) que s’est déroulé le Laetare chapellois.

    012.JPG

    Année exceptionnelle oblige, la remise des médailles avait débuté le dimanche dès 8h30 car la société des Boute-en-train au grand complet était conviée à y ouvrir les hostilités pour célébrer son cinquantième anniversaire.

    006 les Boute en train ont 50 ans.JPG

    037 Mathieu JACOBEUS  Président des Boute en train.JPG

    Inutile de préciser que, malgré le passage à l’heure d’été, l’ambiance était déjà très chaude en cette heure très matinale ! Juste après, ce sont les Gilles Joyeux qui y ont été mis à l’honneur pour leur 100e anniversaire, au grand plaisir de leur président Frédéric Laurent, lequel n’a pas pu retenir quelques larmes d’émotion.

    027 Frédéric LAURENT président des Gilles Joyeux qui ont 100 ans.JPG

    Notons que son papa, Jules Laurent, fêtait, lui, rien moins que ses 65 ans de carnaval au sein de la même société ! Un grand BRAVO !

    049 Jules LAURENT a 65 ans de carnaval .JPG

    La cérémonie a ensuite pris une tournure plus conventionnelle avec les médailles d’une septantaine d’autres «  carnavaleux ».

    023.JPG

    Il était déjà temps alors de se préparer à descendre dans « le bas » pour participer aux deux rondeaux de l’avant din-ner sous un soleil radieux.

    040.JPG

    036.JPG

    031.JPG

    030.JPG

    032.JPG

    034.JPG

    054.JPG

    055.JPG

    065.JPG

    066.JPG

    L’après midi, c’est devant un large public massé sur les bords du parcours que le cortège a fait sa traditionnelle remontée de Saint-Germain vers la place de l’Hôtel de Ville.

    011.JPG

    013.JPG

    015.JPG

    016.JPG

    019.JPG

    020.JPG

    024.JPG

    026.JPG

    028.JPG

    030.JPG

    031.JPG

    032.JPG

    033.JPG

    036.JPG

    037.JPG

    Restait alors au Comité Officiel des Fêtes à organiser sa remise de prix des plus beaux travestis ayant participé au cortège. Fait exceptionnel, un feu d’artifice tiré en l’honneur des Gilles Joyeux a été tiré en fin de soirée pour clore ce beau dimanche!

    044.JPG

    Oui, vraiment, ce Laetare chapellois 2019 aura été un très bon cru ! Tant du côté des sociétés folkloriques que des membres de l’organisation, les échos sont unanimes pour dire leur satisfaction quant au déroulement des diverses opérations.

    006.JPG

    015.JPG

    019.JPG

    023.JPG

    026.JPG

    027.JPG

    Quant au public, il semblait réellement enchanté par la beauté du spectacle proposé par les acteurs chapellois.

    029.JPG

    034.JPG

    037.JPG

    Le feu d’artifice du « Prestige des Tchats » fut, cette fois encore, un pur régal pour tous les amateurs et, le mardi soir, eut lieu le brûlage des bosses spécial se terminant par un  troisième feu d’artifice en l’honneur, cette fois, des Boute-en-train pour leur 50e anniversaire. Oui, vraiment, 2019 aura été une belle année pour le carnaval des Tchats !

    D'autres photos seront publiées bientôt !

    (articles complets à lire dans "La Nouvelle Gazette" - Centre des 1er, 2 et 3 avril 2019)

  • Dès l'an prochain, Chapelle passera au "feux d'artifices silencieux"

    POISSON D'AVRIL !!!

    Renseignements pris, il existe effectivement des fusées moins bruyantes mais elles sont nettement plus onéreuses que celles utilisées actuellement. De plus, comme l'a précisé notre maître-artificier, un spectacle pyrotechnique sans ses effets sonores perdrait beaucoup de son attrait.

     

    Durant le feu d'artifice des Gilles Joyeux d'hier, des bombes dites "silencieuses" ont été tirées parmi les plus traditionnelles. Ceci a permis à tout un chacun de se rendre compte de l'effet donné et de constater que celui-ci convient parfaitement à ce qui est souhaité pour ce genre de manifestation. Décision a donc été prise de les utiliser intégralement dès l'an prochain. Le "Prestige des Tchats" 2020 sera donc bien différent de tous ceux que nous aurons connu jusqu' alors.

    Lire la suite